moideface

POULLOT François

Votre futur Conducteur de travaux !

panneau interdiction de chantier


Quelques poèmes.



Les labours



De cet amour qui brûle mes doigts et mes lèvres,
Aime-moi.
De ton corps dur de feu,
Aime-moi.
De ces jouissances inconnues
Aux fleurs de printemps,
Des bourgeons qui éclosent,
Aime-moi.
Ton corps me damne
Mais mon cœur n'y résiste pas,
Allons aime moi.
Et même si les enfers me sont promis,
Avec mille ans de supplice,
Qu’importe, contre l'instant de ton corps chaud à l'intérieur de moi,
Aime-moi.
Et lorsque le temps de ce labour sur notre peau,
Nous aura fait oublier cette jeunesse aux folles allures de nos corps réunis,
Ma flamme pour toi, de mon âme alors consumée, brillera comme les étoiles.

Aime-moi, aime-moi



Retour

 

Suivant

 
 
port du casque obligatoire