moideface

POULLOT François

Votre futur Conducteur de travaux !

panneau interdiction de chantier


Quelques poèmes.

Poèsie à deux voix.




Étrangers, étrangers
Trop petit, trop petit
Non pas nous
Non pas nous
Divorcé à dit
Séparés qu'ils sont

 

Non pas nous
Non pas nous
Ha ha seul
Oui seul seul

Petit, petit est le cercueil
Petit petit
Petit, petit est le cercueil
Mais grande étaient sa solitude
Grande était sa peine
De l'indifférence à son égard

Ho immense est notre chagrin
Ho aveugles nous étions.

Allons joue avec moi



Bonjour, je suis nouveau ici, bonjour je cherche un ami.
Bonjour, non je ne suis pas petit.
Juste un camarade pour jouer avec moi, car je suis si
seule mon enfance et dur est le monde des grands ici.
Papa, maman, non ils sont divorcés, savait séparés.
Ha je voudrais tant un ami, juste un
camarade pour jouer avec moi, car je suis si seul en
mon enfance.


Tant pis, je vais aller jouer avec la mort.
Peut-être voudra-t-elle jouer avec moi.

Ils jouèrent et jouèrent, et jouent sûrement encore ensemble,
mais loin de nous, loin de notre cœur.
Il voulait simplement un ami.

Ho oui simplement un camarade pour jouer avec lui.
Ho oui juste pour qu'il ne se sente pas si seul en son enfance.
Ho oui, oui, oui, juste un ami, juste un ami, juste, oui, oui un ami.

Juste un camarade, juste un ami, si seul, si seul.

Retour

Suivant

port du casque obligatoire